Chanson des Bills

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chanson des Bills

Message par Smyrnoff le Lun 2 Jan - 13:53

En souvenir d'Ecaussines 2011.
Air: tomber la chemise.

Tous les jouvenceaux de ma cité et d'ailleurs,
Des beaux quartiers jusqu’à la guilde des voleurs,
Rêvaient de pièces d'or et de joyaux qui brillent,
De gloire et de fortune et puis de jolies filles.
Et c'est comme ça ici et c'est pareil ailleurs,
Tout ce que la guerre a attiré de meilleur
S'est retrouvé un beau jour face aux Bourguignons,
Et vous pouvez m’croire on les prenait pour des cons

Mouiller la, mouiller, mouiller la culotte,
Mouiller la, mouiller, mouiller la culotte...

Alors on s'est avancés, nos traits aux aguets,
Du coup notre héraut semblait beaucoup moins gai
Aussi à l'aise qu'un violeur qui va à confesse,
On aurait pu presser de l'huile entre ses fesses.
Un messager est arrivé, oui ça c’est bête
S'est retrouvé hérissé des pieds à la tête,
Des flèches et des carreaux plantés de tous côtés,
En un clin d’œil il n'en restait plus qu’ du pâté.

(refrain)

Mais plus la guerre durait plus ça devenait dur,
Combat après combat nos flèches étaient moins sûres,
Les pièges et les embuscades ont fait des dégâts.
La mort a emporté bêtement pas mal de gars,
C'était foireux, souvent on se tirait dessus,
Un copain m'a balancé un sale coup d'massue,
J'ai été sonné et j'y ai perdu deux dents,
J'avais cherché la merde, et bien j'étais dedans.

(refrain)



Enfin on a quand même su piller leur trésor,
Et comme prévu il regorgeait de gemmes et d'or,
A perte de vue, qu'on aurait cru voir la mer,
C'était si beau qu'on en a tous pleuré nos mères.
Soudain un grondement derrière nous, c'est alors
Qu'on a tous repeint nos calebards en bicolore,
Rien que sa bouche était plus grande que ma baraque,
Sans négociations l’est passé à l'attaque.

(refrain)

J'ai été dans les premiers à prendre la fuite,
C'est pour ça que je n'ai pas vraiment vu la suite,
J'ai entendu des cris, des vociférations,
Des bruits de combat, et puis de lamentations.
Nous étions partis cinq-cents mais pas assez forts,
Nous ne nous vîmes que trois en arrivant au port,
Bredouilles et fatigués on n'était pas très fiers,
Mais on était vivants, c'était la bonne affaire.

(refrain)

L'un devint boulanger, l'autre moine fanatique,
Pour ma part j'ai fait carrière dans la politique,
Jamais à plus d'une heure de marche de ma maison,
Évitant soigneusement routiers et Bourguignons.
Écoute donc ton père, pauvre enfant d'imbécile,
Beaucoup sont morts pour que je devienne moins débile,
A la guerre choisis de très puissants compagnons,
Et puis, quoiqu'il arrive, évite les canons.

(refrain)
(refrain)

Smyrnoff, 11/11/2011

_________________

avatar
Smyrnoff

Messages : 120
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 56

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson des Bills

Message par Dame Caroline de Courcel le Jeu 12 Jan - 19:42

Excellente !!! Very Happy
avatar
Dame Caroline de Courcel

Messages : 57
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 48
Localisation : Courcelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson des Bills

Message par Quentin de Givenchy le Jeu 12 Jan - 20:21

trop fort lol

_________________
avatar
Quentin de Givenchy
Admin

Messages : 463
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 34
Localisation : Lievin / France

Voir le profil de l'utilisateur http://latourdargent.forumsgratuits.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson des Bills

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum